Return to site

Markus Leppälä, une inspiration puisée dans la mémoire collective européenne.

Fasciné par la Bosnie, le finlandais Markus Leppälä a souhaité rendre hommage aux victimes du massacre de Srebenica, dont le vingtenaire a été célébré le 11 juillet dernier à Potocar. Quelques jours avant la projection en avant-première de son court-métrage Road to Srebenica, le réalisateur explique son cheminement.

Qui es-tu, d’où viens-tu et que fais-tu ?

Je m’appelle Markus Leppälä, j’ai 32 ans et je viens de Joensuu, une petite ville à l’est de la Finlande. Je suis diplômé de l’école du film de Helsinki depuis juin 2015, et je travaille depuis dans la conception et la réalisation de films documentaires, de séries TV et de projets artistiques divers.

Peux-tu me raconter les origines du projet Road to Srebenica ?

L’idée de ce court-métrage m’est venue lors d’un voyage en Bosnie au cours de l’hiver 2013. En raison d’un épais brouillard, mon vol pour Sarajevo a été dérouté vers Zagreb et j’ai terminé le trajet en voiture, accompagné d’une famille originaire de Srebenica. Les témoignages recueillis sur la route m’ont incité à explorer les funérailles de Potocar d’un point de vue cinématographique. Je suis donc retourné en Bosnie quelques mois plus tard, pour le tournage. Sur place, j’ai bénéficié des précieux conseils de mon directeur photo, Pietari Peltola. L’ingénieur du son Jyri Pirinen m’a permis de résoudre mes derniers dilemmes au moment du montage.

Tu travailles sur d’autres projets ?

Je participe à la réalisation de la première saison d’une série policière de Miikko Oikkonen, Border Town (Fisherking, 2016) et je travaille également sur un clip de danse, “I wish I were a man”, aux côtés de la chorégraphe et danseuse Heini Tuoresmäki, avec la cinéaste Aarne Tapola et l'ingé son Jyri Pirinen.

Des liens qui t’inspirent ?

J’ai toujours été inspiré par le réalisateur Hayao Miyazaki, et j’aime beaucoup le travail du compositeur Joe Hisaishi dans ses films :

J'aime beaucoup la photographie russe : 

Crédit photo : Boris Register

Je m'intéresse aussi à la danse, et aux chorégraphies délirantes du duo Les Twins, à la littérature, notamment à l'oeuvre de Louis-Ferdinand Céline, interrogé ici par Pierre Dumayet :

Le court-métrage Road to Srebenica, de Markus Leppälä
sera projeté en avant-première au cinéma Les 400 Coups
le 27 janvier 2015 à 14h15.
Propos recueillis par Iris Ollivault
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly